Faire bouger ses employés: pourquoi et surtout, comment !

Une étude française a démontré «qu’un salarié qui pratique une activité sportive gagne ainsi de 6 à 9% de productivité par rapport à un collègue sédentaire». De plus, selon Watson Towers, les entreprises qui offrent des programmes de santé et de productivité hautement efficaces déclarent des revenus par employé supérieurs de 11% et des rendements à l’actionnaire supérieurs de 28%.

L’environnement, le mieux-être et tout le tralala…

Pour les entreprises, le dilemme semble insoluble : d’un côté, des décisions d’affaires sensées. De l’autre, l’intégration d’actions préservant l’environnement et luttant contre les changements climatiques, potentielle sortie d’argent sans retour sur investissements. Et si les deux étaient compatibles ?